Le samedi 14 mai 2022, le parc national de la langue de barbarie a accueilli l’édition 4 du MapathonGeo 48h. Cette activité organisée par l’entreprise Geomatica a vu la participation de plus de 200 volontaires venus des quatre coins du pays sous la présence effective des conservateurs du parc, des partenaires et des autorités locales. L’objectif de cette édition est la valorisation et la promotion du parc à travers diverses activités.
Pour sa quatrième édition, Geomatica a porté le choix sur le parc national de la langue de Barbarie, une contrée située dans le Gandiol à quelques kilomètres de la ville de Saint-Louis. En effet, pour Docteur Labaly Touré, PDG Geomatica « il s’agit d’une initiative qui consiste à regrouper des centaines de jeunes autour d’initiatives et d’activités qui vont dans le sens de promouvoir et de rendre visible le parc » https://youtu.be/ZNGeMdJs-cc.
Point de convergence des volontaires, le parc n’a pas été épargné par le changement climatique et ses conséquences. De ce fait, consciente de l’importance de la biodiversité, Geomatica dans le cadre du Mapathon Géo s’est engagée en collaboration avec ses
partenaires et les conservateurs du parc à promouvoir le parc. Ainsi « ce programme est un moyen de contribuer aux efforts consentis par les conservateurs dans la préservation des écosystèmes.» déclare Docteur Labaly Touré. Par ailleurs, Capitane Gomis, conservateur du parc s’est réjoui du choix porté sur le parc en déclinant ses attentes : « Geomatica va ressortir
le potentiel que regorge le parc » dixit le capitaine Gomis.
Les deux journées ont été marquées par des activités telles que la cartographie, le suivi écologique des tortues marines, le geocaching et le reboisement dans les écoles, la visite du parc..etc. Les participants ont été scindés en groupes afin de se répartir les tâches assignées. L’activité phare de cet évènement demeure la cartographie. Un groupe de volontaires s’est activé à la collecte de points GPS dans le parc. En effet, le résultat est d’arriver selon Dr Labaly à produire une carte générale qui matérialise l’ensemble des ressources de la zone protégée. Placées sous le signe de la conservation de la biodiversité, l’objectif du Mapathon a été fortement salué par les autorités locales ainsi que les participants. Au-delà de son apport conséquent sur l’écologie, le mapathon est un moment opportun de retrouvailles et de partages d’expériences et de connaissances des volontaires d’origines diverses. « Ce fut un
réel plaisir de partager encore cette belle aventure avec vous. Durant ces 48H nous avons pu apprendre et partager de nouvelles expériences et de nouvelles connaissances dans domaines respectifs et ce qui me marque le plus c’est la solidarité estudiantine….Merci aux gestionnaires du parc .Mention spéciale à toute l’équipe de Geomatica » témoigne un volontaire venu de Dakar.
En 48H, les différentes activités ont donné des résultats parmi lesquels:
– la collecte des données géographiques sur les ressources
– l’organisation du geocaching
– la participation au décompte mensuel des oiseaux
– la participation au suivi écologique des tortues marines
– la réalisation d’une plateforme Webgis sur le parc
– le reboisement dans les écoles
– l’atelier fresque du climat
A l’issue de cet évènement, les organisateurs se sont félicité de la réussite des activités et ont
adressé des remerciements aux partenaires.